SAMEDI, 30 JANVIER

10h00-11h00

Petit déjeuner léger

11h00-13h00

Panel: Une histoire populaire de la répression des mouvements sociaux à Montréal

Cette table-ronde examinera quelques unes des leçons tirées des 15 dernières années (1995-2010) de répression policière des mouvements sociaux à Montréal, ainsi que l’histoire récente de la lutte contre la brutalité policière. Les participantEs examineront des cas d’infiltration policière des mouvements sociaux et présenteront plusieurs exemples de répression policière contre ceux et celles d’entre nous qui luttent pour le changement social (des militantEs anticapitalistes aux réfugiéEs et sans-statut, des luttes pour l’autodétermination des femmes à l’organisation antiraciste, de la solidarité avec les autochtones aux luttes de libération des queers et trans). Cette table-ronde mettra également de l’avant certaines stratégies de résistance contre les tactiques policières qui visent à marginaliser nos mouvements.

Avec: Alexandre Popovic, Emma Strople, Jaggi Singh, Mubeenah Mughal, Patrick Cadorette & Sarita Ahooja

POUR VISIONNER CE PANEL,  CLIQUEZ ICI

12h00-13h00

Atelier:  »Comment défendre nos droits face à la police » (en anglais)

Le COBP présente une version renouvelé de son atelier « Surprise, on a des droits! ». Cet atelier vise à informer les participant-e-s de leurs droits fondamentaux face à la police. Il examine des questions comme l’identification, les arrestations, les fouilles, les interrogations et les manifestations. Nous y présentons également certains conseils pour interagir avec les policiers. Nous espérons que les participant-e-s retireront des renseignements utiles de cet atelier et seront mieux outillés pour faire valoir leurs droits face à la police.

Animé par Marieke, du Collectif opposé à la brutalité policière (COBP)

13h00-14h00

Pause dîner

14h00-16h00

Atelier-Discussion: Les « jeunes à risque » … à risque de qui ? – Les jeunes, victimes du profilage racial et social de la police

Cet atelier interactif propose de commencer une réflexion sur les tactiques de profilage et de harcèlement que les policiers de Montréal emploient face aux jeunes. Parce qu’on a moins de recours et peu de pouvoir dans la société, être jeune, ça veut souvent dire être une proie facile pour la police. Cette réalité est d’autant plus palpable dans les parcs, dans la rue, dans le métro, où les fouilles illégales, les contraventions arbitraires et la violence policière font ravage. Dans le cadre de cet atelier, nous aborderons le profilage racial subi par les jeunes de couleur et le profilage social des jeunes de la rue. Nous tenterons d’explorer les similiarités et différences entre les réalités de ces deux communautés, tout en tentant d’élaborer des stratégies pour résister au profilage des jeunes par la police. En examinant les tactiques employées par la police dans ses efforts de répression des jeunes, cet atelier tentera de développer des solutions ancrées dans les réalités de nos communautés afin que les jeunes de la rue et les jeunes de couleur cessent d’être harcelés dans les espaces publics.

Avec: François, Jean-Bruno, Jillian Sudayan, Krystle Alarcon, Marie-Ève P., Meryem Saci, Nantali Indongo & Neil « Zibbs » Guilding
Animé par: Robyn Maynard

Bien qu’ouvert à tous les participants, cet atelier donnera priorité aux interventions des jeunes.

POUR VISIONNER CE PANEL, CLIQUEZ ICI

16h00-16h30

Pause

16h30-17h30

“Réveil brutal”: Théâtre populaire interactif sur la violence policière subie par les personnes qui consomment des drogues.

Mise en scène, écrite et jouée par des personnes qui consomment des drogues, Réveil Brutal est une pièce de théâtre interactive qui nous amène à se questionner sur le profilage social et sur l’accès au système d’injustice pour les populations marginalisées.

Présentée par l’Association pour la Défense des Droits et l’Inclusion des personnes qui Consomment des drogues du Québec (ADDICQ)

16h30-17h30

Atelier pratique : Le Pouvoir des Mots

Cet atelier vise à créer un espace propice au développement de l’esprit critique et la conscience de soi. En usant de la musique et de la culture hip hop comme cadre, le but est d’offrir aux participantEs les ressources adéquates pour qu’elles/ils puissent écrire, enregistrer et produire leurs pièces et chansons dans le futur. De plus, cet atelier interactif stimulera le dialogue et la réflection afin d’encourager les participantEs à réfléchir de manière critique aux messages négatifs mis de l’avant par les médias, et l’impact que ceux-ci a sur leurs vies. Enfin, les participantEs à cet atelier pourront avoir l’opportunité de présenter leur travail, si ça les intéresse, lors du concert qui aura lieu à Il Motore le soir du dimanche 31 janvier.

Animé par: Lynn Worrell, Meryem Saci & Nantali Indongo

17h30-18h30

Pause souper

18h30-21h00

Panel: Plus jamais! Des familles dénoncent les bavures policières et l’impunité

Les familles dont un membre a été tué par la police sont confrontées à toutes sortes de barrières dans leur quête de vérité sur les circonstances de ces morts. Celà s’ajoute au deuil déjà énorme d’avoir perdu un être cher. Face aux mensonges, à l’impunité et aux attaques sur plusieurs fronts (de la part du gouvernement et de la police), les familles qui ont brisé le silence et l’isolement et qui luttent, avec leurs communautés, sont une source importante d’inspiration dans la campagne pour mettre fin à la brutalité policière et à l’impunité. Ce panel de discussion sera composé de membres des familles de personnes tuées par la police au Québec. Il examinera les campagnes menées principalement par les familles elles-mêmes pour exiger la justice et l’imputabilité des autorités responsables.

Les animateur et animatrice vont aussi faire un survol historique de la violence policière à Montréal et au Québec, dont les victimes de bavures policières d’Anthony Griffin à Fredy Villanueva. Ils vont aussi aborder les défis liés à l’organisation contre la violence policière dans nos communautés.

Avec: Bridget Tolley, Francine Registre & Najlaa Bennis
Animé par: François du Canal & Nargess Mustapha

POUR VISIONNER CE PANEL, CLIQUEZ ICI

Cette table-ronde examinera quelques unes des leçons tirées des 15
dernières années (1995-2010) de répression policière des mouvements
sociaux à Montréal, ainsi que l’histoire récente de la lutte contre la
brutalité policière. Les participantEs examineront des cas d’infiltration
policière des mouvements sociaux et présenteront plusieurs exemples de

répression policière contre ceux et celles d’entre nous qui luttent pour

le changement social (des militantEs anticapitalistes aux réfugiéEs et

sans-statut, des luttes pour l’autodétermination des femmes à

l’organisation antiraciste, de la solidarité avec les autochtones aux
luttes de libération des queers et trans). Cette table-ronde mettra
également de l’avant certaines stratégies de résistance contre les
tactiques policières qui visent à marginaliser nos mouvements.

Publicités

 
%d blogueurs aiment cette page :